Photographie : Eric Levieux, octobre 2002.
Alain
Borer
Depuis Rimbaud en Abyssinie (Seuil, 1984), le nom
d’Alain Borer est attaché à celui d’Arthur Rimbaud,
auquel il consacre trente ans de sa vie. Partant dès 1976
pour l’Ethiopie sur les traces du poète, il rapportait un
film (
Le Voleur de feu, TF1, 1978), puis démontrait l’unité
profonde de "l’Oeuvre-vie" rimbaldienne (
Rimbaud, l’heure
de la fuite
, Gallimard-Découvertes, 1991, L’Oeuvre-vie, édition
du centenaire, Arléa, 1991).Poète, ce perfectionniste mène
une œuvre confidentielle, composée d’une trilogie astrophysique
(
Le Nuage de Magellan, Zone Bleue et Le Chant du Rien visible,
Fourbis, 1991) ou de textes extrêmement concentrés qu’il appelle
noèmes (
Le livre de repousser Apopis, La main courante, 1985).
Son œuvre poétique a fait l’objet d’un récital,
Pour l’Amour
du Ciel
créé par André Velter et Claude Guerre au Théâtre
du Rond Point et enregistré pour France Culture (cd collection
Les Poétiques, 1996). Alain Borer a été directeur artistique
du printemps des Poètes en 2001. Pour l’édition 2002, il a mené
à la demande de Jack Lang, un projet proposant aux élèves de
collèges et lycées d’établissements français et étrangers
d’échanger des poèmes via Internet. Professeur à l’Ecole
des Beaux-Arts de Tours, Alain Borer est également essayiste
(
Dürer, 1980, Beuys, 2000). Il vient de publier un roman,
Koba, aux éditions du Seuil, qui a reçu le prix Joseph Kessel.

Publication de la pièce Quadrige invectif
dans le livre intitulé RICHARD MILLE au cercle d'Art
(avec une traduction américaine “The Unrully four-in-hand”
par Bert Matthieu)
 
A paraitre :
Quadrige invectif au Seuil en mai 2007
(sous forme de trilogie intitulée POUR L'AMOUR DU CIEL)

RETOUR ACCUEIL POESIE
RETOUR SERIGRAHIES